La pâte polymère est comme le mascara : elle ouvre le regard

Au sens figuré entendons-nous.
Car il ne faut surtout pas se frotter les yeux avec des mains qui ont touché cette pâte :
ça les irrite.

Apprendre à connaître la pâte polymère m’a ouvert les yeux, a donné une nouvelle qualité d’attention à mon regard, que je remarque plus de choses qui m’échappaient auparavant.

luca-iaconelli-242679-unsplash (1)

Photo Unsplash luca-iaconelli

Les personnes

Bien sûr j’ai le regard accroché par les bijoux qu’elles portent.
Mais aussi la manière de se mouvoir, leur façon de s’habiller.
Surtout si je compte confectionner un bijoux pour quelqu’un : il faut qu’il lui convienne, qu’il colle.

Les objets

J’ai comme un œil chercheur qui s’en va repérer les objets qui pourraient me servir.
Une brosse, une clé imbus, un noyau de pèche ou un dé à coudre pour texturer…. C’est fou combien d’objets quotidiens peuvent servir à compléter mon matériel sans recourir aux outils spécialement conçus pour la pâte polymère. Ceux-ci sont plus professionnels, sans aucun doute. Mais je préfère faire l’essai de matériel simple avant de me lancer dans des achats pour une technique spécifique que je n’appliquerai peut-être qu’une seule fois.

couture-1369917_640

Photo Pixabay couture-1369917_640

La nature

Une source infinie d’inspiration.
Juste un petit exemple pour l’instant.

075++

Cette rose de Noël est à l’origine de ce collier plutôt estival.

075

Bonne semaine à tous

Posez-vous la question la plus créative : « Et si…. ? »

Le travail de la pâte polymère m’a fait découvrir une bonne dose de créativité que je ne me soupçonnais pas.

La créativité décrit — de façon générale — la capacité d’un individu ou d’un groupe à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème. (Wikipedia)

Plus modeste, je ne vois pas si grand, mais quand même.
Modifier un ingrédient dans une recette de cuisine, combiner votre blouse super-chic avec un jeans pour changer ou l’achat de nouveaux rideaux, c’est faire preuve de créativité. Lire la suite

Des pétales, encore des pétales!

Quand j’essaie quelque chose pour la première fois, je suis fidèlement les instructions.
Ensuite je laisse libre cours à ma fantaisie. Pour les « french petals » aussi.

J’ai d’abord ourlé les pétales d’un dégradé de blanc-jaune-rouge et formé des pétales un peu plus grands. L’effet de couronne de fleurs est plus marqué. Même sans couche de vernis, ça donne un beau résultat.

120 b

Ensuite j’ai légèrement coloré la pâte polymère transparente du milieu avec de l’encre bleue. Voyez comme c’est translucide, on peut lire au travers.

DSC04461-

Ici j’ai utilisé la marque Cernit ; avec Pardo les plus transparentes.
Ginger Davis Allman est toujours de bon conseil et vous dit tout sur les pâtes transparentes.

Pour le bord, j’ai utilisé un dégradé de bleu clair au bleu foncé. Les pétales sont un peu plus petits que les précédentes.

120 c

Colorer à l’encre donne un beau résultat, donc je continue dans cette voie avec du jaune cette fois, le bord couleur cuivre. Dans l’idée d’enfiler ces pétales avec des petites perles en mélange de pâte polymère verte et cuivre.
Déception ! Même pour l’automne et de l’hiver, c’était trop sombre et triste.

DSC04498-

Donc je recommence : avec le même bord cuivre, mais en laissant la pâte polymère transparente du milieu sans couleur. Et des pétales encore plus petits.
Ah, beaucoup mieux cette fois, belles couleurs d’automne.

120d
120d+

Conseil

Pour ce collier j’ai enfilé à chaque fois 4 pétales et une perle.
Après quelques jours, les pétales s’étaient rapprochés les uns des autres, laissant apparaître un bout de fil métallique. Heureusement mon propre service après livraison a fait ce qu’il fallait.
A l’enfilage il faut bien tasser les pétales, les faire s’imbriquer les uns dans les autres et bien serrer le tout. Ou comme je l’ai fait pour les colliers précédents, insérer des rocailles, mini-perles ou tubes entre les pétales.

Idées

J’ai encore plein d’idées : avec le milieu en pâte polymère couleur, sans bord et ne garder que la forme, avec des rayures, avec un motif de feuille ou de plume, avec des fines tranches de cane pour des pétales avec un dessin,  double face et bicolores, des pétales moins courbées……

Ce sera pour plus tard.
D’abord ranger soigneusement mon matériel et partir en vacances de fin de saison.
Pas de nouvelles créations à vous montrer dans les prochaines semaines, j’ai bien d’autres choses à vous raconter.
A la prochaine.